Le 18 mars dernier, nous avons accueilli notre deuxième fille, Luna Valentina. Pendant que le monde vit un moment historique, notre famille vivait le sien.

La crise de la COVID-19 venait tout juste de devenir une pandémie mondiale et la maladie commençait à nous toucher ici, à Montréal, quelques jours seulement avant la naissance de Luna. À ce moment, nous ne comprenions pas - nous nous n’attendions pas - à ce que la pandémie nous affecte comme elle l'a fait. Je pense que personne n'était préparé à cela.

Luna Valentina March18
Luna Valentina Patuelli, ma fille

En entrant à Sainte Justine le 18 mars au matin, nous avons ressenti une énergie nouvelle : le personnel de sécurité à l'entrée et les gens de l'administration nous posaient des questions sur les voyages et notre état de santé. Puis chaque jour après la naissance de Luna, les protocoles changeaient, il y avait de moins en moins de gens dans l’hôpital.

Nous avons bien senti que la situation de la COVID-19 devenait de plus en plus grave. Cependant, nous nous sommes rapidement sentis rassurés, car les équipes de Sainte-Justine prenaient les choses en main et s'assuraient que nous étions toujours bien traités et pris en charge.

Je connais très bien Sainte-Justine… depuis ma naissance, en 1984! J'ai été suivi très tôt à Sainte-Justine et au Shriners : je suis né avec l'arthrogrypose, une maladie neuromusculaire qui affecte les articulations, les os et les muscles de mes jambes et de mes épaules.

Dès la naissance de notre première fille, Aura Isabella, nous voulions que nos enfants voient le jour à Sainte-Justine, au cas où des soins spécialisés seraient nécessaires. Dans le cas d'Aura, aucune attention particulière n'a été nécessaire : âgée de quatre ans, elle est santé et remplie d'énergie.

Mais sa petite sœur Luna est née avec une arthrogrypose, tout comme moi. Ses jambes sont très semblables aux miennes. Deux jours après sa naissance, le personnel orthopédique plâtrait Luna pour ses pieds bots. Depuis notre sortie de l’hôpital, nous allons à Sainte-Justine deux fois par semaine pour ses plâtres. Nous avons déjà remarqué une amélioration incroyable de ses pieds, grâce à l'incroyable personnel du département d’orthopédie.

Luca Header
Ma famille
Luca Famille
Luca Famille 2

Nous savons que nous allons nous familiariser encore davantage avec l'hôpital dans les années à venir, beaucoup d’autres traitements pour Luna sont à venir. Mais nous savons que nous sommes entre de bonnes mains. 

Tout le personnel, non seulement les médecins et les infirmières, mais aussi les préposés, l'équipe administrative, les bénévoles, les employés de la cafétéria et de la sécurité apportent une attention particulière aux besoins des patients et des familles. Ils vous donnent le sentiment de faire partie de la famille. Chaque employé se dévoue pour les enfants. Envers votre enfant. Nous sommes extrêmement reconnaissants que Luna soit suivie à Sainte-Justine.

Luca Chu
L'équipe du département d’orthopédie

C’est pourquoi nous vous encourageons à soutenir Sainte-Justine pendant la crise. Si vous le pouvez, devenez donateur de première ligne et faites front commun avec Sainte-Justine. Pour Luna et pour tous les autres patients qui continuent de bénéficier des meilleurs soins. 

*Les propos tenus dans cet article n’engagent que la personne signataire et ne doivent pas être considérés comme étant ceux de la Fondation CHU Sainte-Justine.

Faites front commun avec Sainte-Justine

Devenez donateur de première ligne

Je donne