Lorsque le Québec s’est mis sur pause en mars 2020, la Fondation ne pouvait ralentir ses efforts. Pour faire face à la crise, elle a lancé un appel sans précédent à la solidarité. Un cri du cœur entendu par des milliers de donateurs, dont le neurochirurgien pédiatrique Alexander Weil qui a promis un don personnel de 100 000 $ à l’atteinte de 50 000 donateurs.

Huit mois après le cri du cœur lancé par la Fondation, nous sommes toujours en pandémie, mais plus forts grâce au soutien de plus de 50 000 donateurs de première ligne qui ont répondu présent.

En appui à leur générosité exceptionnelle, le Dr Alexander Weil est fier de confirmer son engagement de 100 000 $. Son don significatif, additionné aux vôtres, démontre toute l’importance de faire front commun, ensemble.

Dans ce bref entretien avec le Dr Weil, voyez comment les efforts combinés de tous nous donnent le pouvoir de continuer à soutenir Sainte-Justine dans sa mission auprès des enfants et des familles du Québec.

Dr Weil, vous avez été l’un des premiers à vous lever pour soutenir la Fondation en temps de crise. Pourquoi? 

Le quotidien a changé pour tout le monde, mais à l’hôpital, malgré les masques et les mesures sanitaires, nous continuons d’accueillir des familles bouleversées par la maladie, qui comptent sur nous.

La recherche a aussi besoin de notre soutien dans un tel contexte : j’ai vu certains laboratoires s’arrêter de fonctionner en début de crise. Nous devons nous allier pour assurer le maintien des activités dans un centre comme Sainte-Justine, qui accueille des chercheurs de renommée mondiale.

La Fondation est un maillon essentiel pour soutenir tous ces gens. La pandémie nous en fait plus que jamais saisir l’importance. On est une équipe : patients, familles, soignants, chercheurs, donateurs. On avance ensemble. C’est ce message que j’ai voulu lancer en me ralliant aux donateurs de première ligne.

Concrètement, en quoi les donateurs soutiennent-ils votre quotidien, celui de vos collègues, celui des familles?

Leur impact est ancré d’un bout à l’autre de l’hôpital. En contribuant à l’achat d’équipements de pointe, ils nous permettent de soigner selon les plus hauts standards de la médecine. En finançant les activités du Centre de recherche, comme le recrutement de chercheurs, l’achat d’infrastructures et le développement de projets stratégiques, ils nous aident à mieux comprendre les maladies, à trouver des thérapies toujours plus ciblées.

Pour les jeunes chercheurs comme moi, leur soutien est crucial, car il permet de démarrer et de donner vie à des idées novatrices. Leur effet de levier est immense et les exemples pleuvent pour le démontrer. 

Qu’espérez-vous pour le futur de la pédiatrie?

Je reste convaincu que les prochaines avancées passeront par le développement de la recherche et des technologies médicales.

Le CHU Sainte-Justine offre les soins parmi les meilleurs sur la planète, et notre désir d’innover ne s’essouffle jamais, heureusement! C’est ainsi, main dans la main avec les donateurs, que de nouveaux caps seront franchis en pédiatrie.


Merci à vous et au Dr Weil d’avoir fait front commun avec nous. L’année 2020 restera gravée à jamais dans notre mémoire collective. À la Fondation, elle le sera aussi dans nos cœurs en souvenir de la solidarité que vous nous avez démontrée. Notre souhait le plus cher : vous retrouver à nos côtés encore longtemps.