Il arrive que notre monde bascule. Un trauma, un diagnostic de cancer, une naissance prématurée : sans prévenir, tout peut changer. Entre le 12 et le 13 mars 2020, c’est l'ensemble du quotidien, le nôtre, le vôtre, qui a vacillé. Et cette fois, à cause d’une pandémie. Une situation extraordinaire qui nécessite, pour l’affronter, des infrastructures et des équipes de soins ultrasolides.

Centre désigné pour le traitement de la clientèle pédiatrique atteinte de la COVID-19, le CHU Sainte-Justine démontre une fois de plus combien son rôle et son leadership sont essentiels.

En tout temps, en toutes circonstances, il est là. Prêt à agir.

Surmonter la crise est possible. Avec vous.

En plus de poursuivre leur travail acharné pour assurer les soins prioritaires, les équipes médicales redoublent actuellement d'ardeur pour faire face à l'achalandage accru de patients et protéger les plus fragiles d'entre eux. Ceux chez qui la maladie attaque le système immunitaire et les place en statut de grande vulnérabilité face à la COVID-19. À Sainte-Justine, ils sont très nombreux dans cette situation.

En période de crise, votre don apporte un soutien indispensable aux équipes qui déploient des énergies phénoménales pour répondre à l’urgence, tout en continuant d’agir là où il aura le plus d’impact.

Donner aux besoins prioritaires de Sainte-Justine, c’est se positionner comme allié du plus grand centre mère-enfant au Canada. Pour l’aider à répondre quand une situation d’urgence survient. Quelle qu’elle soit.

Chusj Urgence Covid
Sandrine Voizard, infirmière à l’urgence du CHU Sainte-Justine

À la Fondation CHU Sainte-Justine comme ailleurs, le contexte de la COVID-19 entraine une diminution de vitesse importante quant à notre capacité à soutenir les grandes priorités du CHU Sainte-Justine, qui continuent de demander toute notre attention.

La situation médicale des enfants ne change pas. Les équipes soignantes, les enfants et familles ont toujours besoin de notre aide, de la vôtre. S’arrêter de les aider n’est pas une option. Ni aujourd’hui. Ni demain.

La maladie n’est pas en quarantaine

Chaque jour, au-delà de la pandémie, Sainte-Justine demeure le principal centre pédiatrique de médecine d’urgence, de traumatologie et de soins intensifs de la province. Il continue d’accueillir les bébés les plus fragiles et les enfants nécessitant les soins les plus critiques de partout au Québec. 

Pendant que tous les yeux sont tournés vers la COVID-19, les équipes médicales et les enfants ont besoin de nous. De vous.

Charlie Et Enya Min
Charlie et sa maman Enya, en 2018.

♥ Hospitalisée depuis mai 2018, Charlie attend encore le cœur qui pourra la sauver. Âgée de 4 ans aujourd’hui, la maladie fait littéralement partie de sa vie. Et par chance, l’amour aussi.Charlie attend encore le cœur qui pourra la sauver.

James
Le petit James, en février 2020.

♥ James, né à 27 semaines et opéré deux fois depuis sa naissance, continue d’avoir besoin de soins néonatals à Sainte-Justine chaque jour pour grandir en santé.

Même dans les circonstances les plus exceptionnelles, des enfants de partout au Québec continuent d’avoir besoin des soins d’avant-garde que Sainte-Justine, comme nul autre, est en mesure de leur offrir.

Dre Caroline Quach-Thanh

Pédiatre microbiologiste-infectiologue et chercheure au CHU Sainte-Justine

Pandémie ou pas, Sainte-Justine c’est :

  • Centre désigné pour le traitement de la clientèle pédiatrique atteinte de la COVID-19
  • Le principal centre de médecine d’urgence, de traumatologie et de soins intensifs en pédiatrie, traitant la majorité des cas de traumas chez l’enfant au Québec.
  • Le centre oncologique suprarégional, responsable du diagnostic et du traitement de plus de 65 % des tumeurs pédiatriques au Québec.
  • Un centre hospitalier universitaire pédiatrique de référence provinciale, où 5 enfants sur 10 sont dirigés pour des soins spécialisés.
  • L'unique centre pédiatrique de greffes de moelle osseuse de la province et le seul à réaliser tous les types de transplantation d'organes uniques.
  • La plus grande unité néonatale au Canada, accueillant annuellement 1 500 bébés dont environ 130 sont de très grands prématurés. Son unité mobile de soins intensifs néonataux dessert d'ailleurs une quarantaine d’hôpitaux du Québec, accompagnant quelque 500 nouveau-nés dont l’état de santé nécessite des soins intensifs spécialisés.

En ce temps de crise, il est plus que jamais essentiel de prouver qu’ensemble, nous sommes plus forts.

Parce que nos enfants représentent 20 % de la population, mais 100 % de l’avenir de la société.