Si le rythme cardiaque de l’une s’accélérait, celui de l’autre aussi. Si l’une se mettait à gigoter, l’autre gigotait aussi. Déjà dans mon ventre, vous vous preniez la main. Les infirmières et médecins s’émerveillaient à chacune de nos visites à Sainte-Justine. On vous confondait souvent à l’écran. Ils vous appelaient les petites monos monos, en référence aux jumelles monozygotes et monoamniotiques, un cas de figure rare. Adèle et Noella, voici votre histoire.

La nouvelle tombe le 31 mars 2021, le jour de ma première échographie. « Il y a une surprise ce matin, vous avez deux bébés! », nous annonce la radiologiste. Je travaillais à la Fondation CHU Sainte-Justine depuis cinq ans, mais ce jour-là, j’ai plongé au cœur de l’univers médical de Sainte-Justine comme je ne l’avais jamais vécu. Choquée, apeurée et heureuse dans la même minute, je n’avais jamais rêvé d’avoir des jumeaux, jusqu’à ce que vous me choisissiez comme maman.

L’une de vous a une clarté nucale plus élevée que la normale et vous êtes toutes les deux dans la même poche amniotique, ce qui représente environ 1 % des grossesses de jumeaux identiques. Je comprends rapidement que notre réalité est complexe et compliquée. Que votre parcours, ainsi que le mien, ne seront pas sereins.

Le Dr François Audibert, obstétricien-gynécologue, nous attend à son bureau. Il est positif et confiant quant à votre état de santé, émettant l’hypothèse d’un simple débalancement de croissance en début de grossesse, dû à un partage inégal du placenta. Le Dr Audibert nous informe aussi des risques entourant votre particularité de jumelles.

Non seulement vos bébés partagent le même placenta, mais ils sont dans la même poche amniotique, ce qui signifie qu’ils sont en contact pendant tout leur développement. Cela représente des risques pour eux, notamment celui de l’enchevêtrement des cordons. Mais heureusement dans la majorité des cas, cela n’arrive pas.

Dr François Audibert

Obstétricien-gynécologue
CHU Sainte-Justine

C’est quitte ou double. Vos acrobaties menacent de nouer vos cordons jusqu’à éteindre le battement de votre cœur et je ne peux vous en protéger. J’ai choisi de vous faire confiance.

Au-delà de mes rendez-vous en génétique, en cardiologie et de mes nombreux suivis médicaux, à compter de ma 28e semaine de grossesse, je passe un monitoring fœtal chaque jour, qui enregistre de façon simultanée votre rythme cardiaque et les contractions de mon utérus. J’ai la chance de bénéficier de la GAREDO, un service de Sainte-Justine me permettant de recevoir des soins d’une infirmière à domicile et ainsi de m’éviter une hospitalisation. Précieux pour de nombreuses futures mamans de Sainte-Justine, je sais que ce service a été financé par les dons.

IMG 6077
IMG 6076
IMG 6088
IMG 6079

La dernière canicule du mois d’août a été chaude en émotions pour votre papa et moi, alors que nous étions impatients de vous rencontrer. Le soleil a finalement brillé pour vous le 27 août dernier à Sainte-Justine. Adèle et Noella, mes amours, vous êtes nées en santé à 33 semaines et 2 jours, pesant respectivement 3 lb 9 oz et 4 lb 4 oz. Votre arrivée, bien qu’elle soit prématurée, était consentie pour votre sécurité et marque votre première victoire.

Header original
PXL 20210829 025233541 MP Original crop
PXL 20210902 172851536 MP Original
PXL 20210830 001531947 NIGHT Original
PXL 20210829 191012597 MP Original

Vous avez outrepassé les risques de syndrome transfuseur-transfusé, de mortalité périnatale, de malformations, de prématurité spontanée et d’accident de cordons. Déjà vous remplissez mon cœur de fierté.

Veillées par les équipes de néonatalogie de Sainte-Justine et de l’Hôpital de la Cité-de-la-Santé afin de prendre du poids, apprendre à boire et à conserver votre chaleur corporelle, vous rentrez à la maison après 29 jours.

PXL 20210906 235416647 NIGHT Original crop1
PXL 20210906 232114997 NIGHT Original
IMG 6609
PXL 20210924 180325061 MP Original corp2
PXL 20210924 180317588 MP Original crop2
PXL 20211009 012114527 NIGHT Original

Doublement reconnaissante

Aujourd’hui, huit mois plus tard, je ne suis toujours pas retombée sur terre. Je suis aux anges. Devenir votre maman constitue pour moi le plus beau cadeau que la vie ait pu me donner. De l’unité de grossesse à risque élevé à la néonatalogie, je serai à jamais reconnaissante envers les équipes médicales de Sainte-Justine et sa précieuse communauté de donateurs. Celle qui permet de financer les meilleurs soins et des équipements d’imagerie médicale, d’échographie, de génétique, de chirurgie et néonatals des plus performants. Mon travail a toujours donné un sens à ma vie et à présent, doublement.

Je célèbre ma première fête des Mères cette année avec Sainte-Justine tatouée sur le cœur. ♥

Fanny Huot-Duchesne
Maman et employée de la Fondation CHU Sainte-Justine

Fanny et ses filles
*Les propos tenus dans cet article n’engagent que la personne signataire et ne doivent pas être considérés comme étant ceux de la Fondation CHU Sainte-Justine.