La fin d’une année est souvent une période de rétrospective. Pour Zoey et Cody, contrairement à beaucoup d’entre nous, ce n’est pas la maison qui aura été la trame de fond de 2020, mais plutôt Sainte-Justine. C’est d’ailleurs aux soins intensifs que les deux nouveaux parents et leur fils Jasper passent leur premier Noël en famille.

Originaires de Kahnawake, en Montérégie, Zoey et Cody essaient d’avoir un enfant pendant un an avant d’apprendre la bonne nouvelle de l’arrivée de Jasper. Mais à 32 semaines de grossesse, Zoey perd déjà ses eaux. Elle se rend à l’hôpital de LaSalle, où elle est alors suivie, pour être informée que son bébé s’apprête à venir au monde.  

À l’hôpital, on constate que Jasper a de l’eau sur les poumons. La famille est donc transférée au CHU Sainte-Justine, où tout est mis en œuvre pour garder le petit le plus longtemps possible dans le confort du ventre de sa maman. Zoey se met toutefois à souffrir du syndrome miroir, une complication rare où la mère développe des signes et symptômes de prééclampsie, par exemple de l’oedème pulmonaire, tout comme son fœtus. Elle aussi a de l’eau sur les poumons, ce lui occasionne de la difficulté à respirer. Il faut procéder à une césarienne d’urgence. 

Jasper nait le 20 mars 2020, en pleine pandémie. Il ne pèse alors que 3,7 livres.  

La première fois que j’ai vu notre bébé, c’était sur un écran. Je n’étais pas en mesure de me lever de mon lit après la césarienne, c'est donc Cody qui s’est rendu auprès de lui et nous avons fait un appel vidéo. J’ai pu le visiter et le toucher seulement le lendemain.

Zoey

Maman de Jasper
Jasper Zoey
Jasper
Jasper Cody

Atteint du syndrome de Down, Jasper présente à sa naissance plusieurs malformations congénitales nécessitant qu’on l’opère. Même si l’eau a pu être retirée d’un de ses poumons alors qu’il était toujours dans le ventre de Zoey, l’autre poumon requiert toujours une intervention après son arrivée. Dans les semaines suivantes, il doit aussi être opéré à l’intestin et au canal artériel.  

Les moments forts de 2020 pour les deux nouveaux parents? La naissance de Jasper, bien que trop précipitée. La première fois où ils ont pu le toucher, à un jour, et le tenir dans leurs bras, à 9 jours. La première fois où ils ont pu se retrouver tous les trois, le 10 juin. Car à peine une semaine après sa naissance et jusqu’à cette date, les mesures pour limiter l’impact de la pandémie ne permettait qu’à un parent à la fois de visiter l’enfant. 

Jasper Famille2

Son visage s’est éclairé en nous voyant arriver tous les deux. Il était si heureux!

Zoey

Maman de Jasper

Jasper a aujourd’hui 9 mois et il va chaque jour de mieux en mieux, même s’il a toujours besoin d’un masque à oxygène pour permettre à ses poumons de prendre de la maturité. Il a quitté l’unité de néonatalogie en septembre pour être transféré aux soins intensifs.   

Peu importe les épreuves, et même lors de moins bonnes journées, Jasper a toujours gardé le sourire. Il est un bébé tellement joyeux!

Zoey

Maman de Jasper
Jasper9
© Véronique Lavoie | CHU Sainte-Justine
Jasper10
Jasper4

Ses parents sont avec lui du matin au soir. Extrêmement affectueux, Jasper adore se faire prendre. Il commence à agripper ses jouets et est fasciné par les couleurs. Un physiothérapeute le visite aussi régulièrement pour encourager son développement. Sainte-Justine est son univers et le restera pour les prochains six à douze mois. 

En prévision de leur Noël à Sainte-Justine, Zoey et Cody nous racontent ce qu’ils ont prévu pour leur rassemblement à trois. 

Nous allons être aux côtés de Jasper et ouvrir ses cadeaux avec lui. Nous allons lui donner un bain car il adore ça. Nous avons prévu des chansons de Noël, et même des vêtements de Noël! Cette occasion est très importante pour nous. Ce sera difficile d’être isolés de notre famille élargie, mais nous prévoyons vivre la magie de du temps des Fêtes au maximum avec lui.

Zoey

Maman de Jasper
Jasper3
La famille en compagnie de Dre Laurence Ducharme-Crevier, pédiatre intensiviste

Noël à Sainte-Justine, c’est toujours très spécial. C’est un privilège renouvelé que de pouvoir créer des liens avec les familles que l’on accompagne. Cette année, avec la pandémie qui les prive de la visite de leurs proches, le Grand sapin de Sainte-Justine sera d’autant plus un précieux symbole de réconfort.

Dre Laurence Ducharme-Crevier

Pédiatre intensiviste

Avec la plus grande unité néonatale au Canada, Sainte-Justine accueille chaque année environ 1 500 bébés prématurés. C’est notamment grâce à vos dons que nos équipes peuvent continuer d’apporter tout le soutien dont des patients comme Jasper, tout comme leurs familles, ont si grandement besoin. Et avec le Grand Sapin que vous avez illuminé, ceux qui passent leur Noël chez nous se sentirons encore plus entourés. Merci!