À Sainte-Justine, bâtir l’avenir en santé des mamans et des enfants, c’est d’abord développer la relève et les meilleurs talents. Parmi ceux qui y contribuent avec amour et détermination : le Dr Gregor Andelfinger, pour qui la recherche et l’enseignement vont de pair.

Cardiologue pédiatre au CHU Sainte-Justine et professeur-chercheur associé au département de pédiatrie de l’Université de Montréal, le Dr Andelfinger se dévoue à soigner des milliers de petits cœurs malades. Andrew, 25 ans, qui a terminé sa maîtrise avec lui en 2017, a maintenant choisi de poursuivre avec un doctorat. Déterminé à guérir de façon définitive les enfants atteints de maladies cardiaques, le Dr Andelfinger se fait un devoir de former les jeunes comme Andrew, qui assureront la pérennité en recherche. 

Sainte-Justine, c’est un tout. L’enseignement nous permet de transmettre nos connaissances. La recherche, de les propulser. Et les soins, de les appliquer. J’adopte la même approche. L’enseignement, c’est ce qui me permet de partager mon expérience. Mais surtout, de donner le goût de la découverte aux jeunes de demain.

Dr Gregor Andelfinger

Quand l’élève dépasse le maitre

Pour le Dr Andelfinger, qui a lui-même fait sa surspécialisation à Sainte-Justine, l’enseignement, c’est aider les étudiants à s’aider eux-mêmes. C’est faire appel à leur indépendance, leur esprit critique et créatif, à la hauteur de la formation donnée. « On donne des outils et les jeunes développent des aptitudes. Si on leur explique un protocole, ce n’est pas simplement pour qu’ils l’appliquent, c’est aussi pour qu’ils en comprennent le pourquoi. Andrew a même introduit une nouvelle approche pour ses expériences », exprime le Dr Andelfinger.

Pour moi, il n’y a pas plus grande fierté que de voir mes étudiants me dépasser. Mon rôle est d’offrir ce que je sais. Et ensuite, de laisser le talent opérer. C’est le génie de l’équipe qui compte. On travaille tous pour la même cause, et c’est ensemble qu’on arrivera à stopper la progression des maladies cardiaques chez les enfants.

Dr Gregor Andelfinger

Aujourd’hui, le Dr Andelfinger et son équipe travaillent à la mise en place d’une usine biologique, capable de produire des tissus cardiaques à partir de cellules souches. Ceci, afin de permettre que les milliers de bébés qui naissent chaque année avec des malformations cardiaques, vivent une vie saine. Une mission à la hauteur des ambitions du CHU Sainte-Justine, dont la renommée en matière de soins pédiatriques et de recherche clinique dépasse nos frontières.

Des gens de cœur, au service du savoir

Derrière ces professeurs comme le Dr Andelfinger, il y a d’autres gens de cœur qui soutiennent de façon exemplaire l’enseignement à Sainte-Justine. Si l’engagement des donateurs aide à propulser encore plus loin l’excellence et l’expertise de Sainte-Justine, c’est parce qu’il rend possible la mise sur pied de programmes de bourses pour la relève, les médecins, les infirmières et les autres professionnels de la santé.
 
Depuis 1998, la Fondation soutient le programme de bourses en jumelage de fonds, qui permet au CHU Sainte-Justine d’accueillir des boursiers internationaux et d’envoyer ses propres recrues parfaire leur formation à l’étranger. Grâce aux donateurs, ce sont plus de 480 nouveaux fellows (pédiatres en surspécialisation) qui ont eu accès au savoir d’ici et d’ailleurs. 

À vous, qui croyez en l’excellence académique à Sainte-Justine, merci d’être les bâtisseurs d’un avenir en santé pour les familles du Québec!

Statistique 30 Fr
Statistique 80 Fr
Statistique 480 Fr