Filtrer par :
Fondation CHU Sainte-Justine

Voilà déjà plus de 20 ans que les médecins du CHU Sainte-Justine ont décidé d’investir activement, par des dons personnels, dans la vocation académique de l’hôpital. Cette année, leur générosité a permis de remettre plus de 2 M$, un montant bonifié par les autres donateurs de la Fondation, représentant ainsi plus de 2,5 M$ pour la relève médicale.

Fondation CHU Sainte-Justine

Lyana compte parmi le demi-million d’enfants au Canada à vivre avec une maladie génétique rare. Pour elle et tous les autres, les équipes de soins et de recherche approfondissent leurs connaissances en matière de médecine de précision. Mieux comprendre les maladies, mieux les prévenir, mieux soigner chaque enfant, un à la fois. Voilà où elles promettent d’aller, avec vous.

Fondation CHU Sainte-Justine

Depuis sa naissance, Lyana est atteinte d’une forme grave du syndrome de Noonan, maladie génétique rare touchant un enfant sur 2 000. D’importantes complications cardiaques lui laissaient peu d’espoir de vieillir. Jusqu’à ce qu’une percée scientifique majeure change complètement son horizon.

sur la main  

Entre bonnes mains

Fondation CHU Sainte-Justine

Deux cafés, deux pointes de tarte, une nouvelle amitié - un moment décisif qui a, quelques années plus tard, poussé Elvira Mariotti à devenir une philanthrope dévouée. Son passage à Sainte-Justine avec sa fille a mené la mère de deux enfants à faire un don testamentaire au bénéfice de l'institution; ce que beaucoup considèrent comme le don ultime.

Anne-Sophie Laframboise, Maman

« Je trouve son estomac un peu petit ». Ce sont les premiers mots dont je me souviens, prononcés à l’époque par mon médecin traitant lors d’une échographie de routine, fin du deuxième trimestre. « Je vais devoir transférer ton dossier à Sainte-Justine. » Et c’est là que tout a commencé.

Fondation CHU Sainte-Justine

Aujourd’hui âgée de quatre mois, Kamilla va bien malgré la maladie. Mais elle recevra des perfusions d’albumine aussi longtemps que possible. Parce qu’à ce jour, aucun traitement ne peut guérir définitivement ses reins. Pour Kamilla, la greffe demeure encore l’unique moyen.

Mon histoire  

Les soldats d’Antoine

Fondation CHU Sainte-Justine

À ce jour, le cas d’Antoine demeure inexpliqué. Sainte-Justine continue de chercher la cause moléculaire de son déficit immunitaire. Avec la mise en place d’équipes de recherche performantes et votre soutien, ses experts en immunologie espèrent percer le mystère d’Antoine en réalisant des tests moléculaires fonctionnels.

Fondation CHU Sainte-Justine

À la suite d’une perte de la vision soudaine dans son œil gauche, Adela se rend au CHU Sainte-Justine, où des médecins investiguent la cause potentielle. Au départ, on croit à une dégénérescence oculaire. Mais une imagerie en résonnance magnétique (IRM) révèle ce que tous les parents souhaitent ne jamais entendre : une tumeur cérébrale.