Filtrer par :
Fondation CHU Sainte-Justine

Un séjour aux soins intensifs, ça ne s’oublie pas : les répercussions qui suivent une hospitalisation dans cette unité laissent bien souvent une trace dans la vie des enfants et celle de leurs familles. Mais une équipe de chercheurs-cliniciens travaille à trouver des réponses pour identifier la meilleure prise en charge possible pendant et après un passage aux soins intensifs.

Dre Marianne Beaudin, chirurgienne pédiatrique et chef du Service de traumatologie

Chaque matin avant d’aller voir mes patients, la mention du Défi-Jeunesse Sainte-Justine des écoles privées à la porte de l’unité de chirurgie-trauma me rappelle à quel point des centaines de jeunes ont fait une différence pour nos patients. L’engagement de 5 M$ pour le Centre d’excellence en traumatologie se termine cette année, mais son impact va se faire sentir pendant encore des décennies.

Nicolas Tremblay

Le lien qui unit Lou-Anne et son père est fort, spécial : elle porte en elle son rein, qui lui a sauvé la vie. Un cadeau unique qui redéfinit l’image d’une relation père-fille.

Merci! -  sur la main  

Entretien avec madame Mirella Saputo

Fondation CHU Sainte-Justine

« L’important pour nous, c’est de garder les pieds sur terre et de faire une différence concrète dans la vie des patients et de leur famille. Nous devons absolument encourager l’innovation et la collaboration dans les services de la santé, il en va de notre bien-être collectif. » Entretien avec  madame Mirella Saputo, en marge de l'annonce de don historique de 10 M$ de la Fondation Mirella & Lino Saputo envers les quatre grandes institutions pédiatriques de Montréal. 

Fondation CHU Sainte-Justine

Grâce à ce don exceptionnel – le plus important de la Fondation Mirella & Lino Saputo à ce jour – le CHU Sainte-Justine et son Centre de réadaptation Marie Enfant, l’Hôpital de Montréal pour enfants et les Hôpitaux Shriners pour enfants – Canada unissent leurs forces pour soutenir les enfants atteints de troubles musculosquelettiques et leurs familles.

Réalisation -  Portrait  

ByeByeAllergies : l’effet domino

Fondation CHU Sainte-Justine

Dès l’instant où son fils Olivier a reçu son diagnostic d’allergie aux arachides, à l’âge de 18 mois, Sophie Beugnot s’est mise en mode solution. Son but : désensibiliser son fils avant l’adolescence. Le problème, c’était qu’aucun traitement n’était encore offert au Québec.

India Desjardins, autrice

Comment expliquer à sa fille, née avec une fibrose hépatique, une tétralogie de Fallot, en plus d’une insuffisance surrénale, qui a subi sa première opération à cœur ouvert un mois après sa naissance, tout ce qu’elle doit subir comme interventions pour rester en vie? Les images aident beaucoup.

Joannie Dupré Roussel, maman

Au fil du temps, l’anxiété, l’anticipation et la culpabilité ont fait place à la joie de faire ta connaissance et de te voir grandir. Je suis aujourd’hui devenue maman, la tienne. L’extraordinaire est devenu ordinaire.