Depuis sa naissance en 2005, Milan n’avait jamais remis les pieds au CHU Sainte-Justine. Un enfant en parfaite santé, un athlète : joueur de hockey niveau élite. C’était avant ce jour où son monde, et celui de ses parents et ses frères, se sont écroulés. Le 11 mars 2021. Jour 1 d’un affrontement où Milan allait devoir se livrer ailleurs que sur la glace.

Le 11 mars 2021, c’est la date de leur premier rendez-vous en hématologie-oncologie. Quelques jours plus tôt, Marie-Eve avait remarqué des bleus de grande ampleur sur le corps de son fils et malgré les réticences de Milan qui ne voulait pas manquer un entraînement, ils prennent la direction de Sainte-Justine.

Ce jour-là, les soignants leur annoncent que les bilans sanguins de Milan sont préoccupants. Diagnostic : anémie aplasique sévère, une maladie qui détruit les cellules souches de la moelle osseuse et cause un arrêt de production des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes. Il est question de transfusions, de greffe, d’isolement… des mots qui s’entremêlent dans la tête de Milan et de ses parents.

Rien de tout ce qu’on entendait n’avait de sens pour nous. Notre fils jouait au hockey pas plus tard que la veille et là, on nous parlait de greffe.

Marie-Eve

Maman de Milan
Premiere fois sur la glace post greffe
Hockey avant le diagnostic 3
Hockey avant le diagnostic 2

Le plan de match qui mènera Milan à la guérison comporte des transfusions de sang total et de plaquettes, une hospitalisation de plusieurs semaines en chambre d’isolement, des traitements de chimiothérapie pour faire fondre sa moelle malade avant la greffe, de la radiothérapie et bien sûr, la greffe et les risques de rejet s’y rattachant. L’adversaire est de taille.

La violence du choc est indescriptible. Mais rapidement, des inconnus nous accueillent comme si on était des membres de leur famille. Des dizaines de mains se tendent. Et on se surprend à atterrir presque en douceur, dans le filet de sécurité qui se tend en dessous de nous. Près de nous, les équipes soignantes du CHU Sainte-Justine nous portent à travers l’épreuve.

Marie-Eve

Maman de Milan
Semaine 4 on garde le moral
Jour de greffe 4
Jour de greffe 2
Dans la cour interieure Ste Justine
100e jour post greffe

Ses médecins au CHU Sainte-Justine, le Dr Henrique Bittencourt, hématologue-oncologue et la fellow Dre Gervaise Hubert, se font rassurants. En plus d’être un bon candidat à la greffe de moelle osseuse, Milan aura l’opportunité de participer à l’essai clinique d’une nouvelle approche permettant de diminuer les risques de rejet. Il sera en fait le premier patient au monde à participer à cette étude. Financée par une compagnie pharmaceutique, cet essai clinique a été facilité par l’appui continu des donateurs qui ont toujours soutenu le Centre de recherche et l'innovation des équipes, leur permettant aujourd'hui de jouir d'un niveau d'excellence sans pareil.

Le soutien des donateurs à la recherche au CHU Sainte-Justine est un levier puissant. C’est un appui indispensable qui nous permet d’avoir des solutions innovantes à offrir à des patients comme Milan.

Dr Henrique Bittencourt

Hématologue-oncologue au CHU Sainte-Justine 
Mur dinspiration a lhopital

Milan a reçu sa greffe de cellules souches le 18 mai. Les semaines qui suivent l’intervention sont cruciales, il est vulnérable et affaibli. Il faut laisser le temps aux nouvelles cellules de faire leur travail tout en demeurant vigilant : des effets sérieux peuvent se manifester dans les 100 jours qui suivent la greffe.

Milan est passé à travers tout ça avec un aplomb, un calme, et une résilience hors du commun. Son médecin, le Dr Bittencourt, parle de lui comme d’un patient exceptionnel et déterminé. Ses parents sont admiratifs, mais pas surpris de la résilience dont a fait preuve leur fils.

C’est un athlète. Il fonctionne avec des objectifs. Et là, son plan de match était de guérir. De retrouver sa vie d’avant.

Marie-Eve

Maman de Milan

Kristopher Letang se joint à Milan pour le 16e Triathlon d’hiver pour Sainte-Justine

Aujourd’hui, le # 58 des Diabolos a repris les entraînements. Milan retrouve peu à peu sa vie d’avant. Et ses parents sont plus que reconnaissants à l’endroit des équipes soignantes du CHU Sainte-Justine. Du 14 au 20 février prochains, Milan agira à titre d’ambassadeur lors du Triathlon d’hiver pour Sainte-Justine aux côtés de son idole : Kristopher Letang. Fidèle partisan des Penguins de Pittsburgh et de son défenseur vedette, Milan s’est inspiré de la force de sa légende pour traverser son parcours de soins à Sainte-Justine. Avec la photo de Kris dans sa chambre à l’hôpital, il avait tout en main pour atteindre son objectif ultime : la guérison.

Milan, l’ambassadeur patient de cette édition, est un jeune athlète impressionnant, passionné de hockey. Devant son adversaire qu’est la maladie, il fonce et ressort gagnant de chaque affrontement. Son combat est profondément inspirant. Je m’engage auprès de Sainte-Justine pour les jeunes comme lui , pour leur permettre de retourner à leur passion.

Kristopher Letang

Athlète professionnel et donateur
Kris Letang 02 2
58 Latulippe 1
Dans la booth de Letang
58 Avec Letang

Inscrivez-vous à la classique hivernale qui rassemble chaque année plus de 300 participants unis par le même désir : soutenir les mamans en devenir et les enfants du CHU Sainte-Justine. Choisissez la discipline de votre choix et l’un des trois défis sportifs à accomplir pendant la semaine :

  • 41 minutes d’activité quotidienne : pour les 41 jours où Milan était en isolement
  • 250 km à parcourir en équipe : pour le nombre de fois où Milan chaussait ses patins par année, avant la maladie.
  • 100 km à parcourir individuellement : pour le cap des 100 jours après greffe, une période charnière, franchie avec succès par Milan
Envie de participer?

Formez une équipe dès maintenant!

Je m'inscris