Élève au Collège Esther-Blondin, Gabriel, victime d’un trauma sévère en janvier 2017, fait nouvellement partie des ambassadeurs du Défi-Jeunesse. Sa mission : aider les enfants comme lui à gagner la plus grande bataille de leur vie.

21 janvier 2017. Il y a du brouillard sur le lac. De retour d’une balade en motoneige, Gabriel, 14 ans, se heurte à un quai et fonce tête première dans un arbre.

L’état de Gabriel est critique. Chaque minute compte. Admis au Centre hospitalier régional de Lanaudière, il est rapidement transféré au CHU Sainte‑Justine, où plus d’une vingtaine de membres de l’équipe de traumatologie l’attendent. 

Puis, le diagnostic tombe : fractures du nez, de la mâchoire, de l’orbite et du fémur, en plus d’un traumatisme crânien sévère qui plonge Gabriel dix jours dans le coma. Va-t-il survivre? Tous les scénarios sont possibles.

À son réveil, rien n’est gagné. Gabriel doit tout réapprendre : marcher, manger, parler, lire, écrire… 

J’ai compris que le combat de mon fils allait être une affaire de famille, d’une grande famille. Que Sainte-Justine allait devenir notre seconde maison. Que ses donateurs laisseraient une empreinte indélébile dans notre cœur. L’école qu’allait désormais fréquenter Gabriel serait alors l’école de la vie.

Caroline

Maman de Gabriel

Sa vision, sa mémoire et sa capacité à ressentir certaines émotions garderont toujours des traces de son accident. Mais près de deux ans plus tard, bien vivant, Gabriel a fait du chemin.

Alors que l’an dernier était consacré à la reprise complète de sa troisième secondaire, il y a quelques jours, Gabriel passait les portes de son école, déterminé à réussir une nouvelle année scolaire.

Rendre sa détermination contagieuse 

Gabriel a frôlé la mort, mais Sainte-Justine lui a redonné sa vie. Grâce aux donateurs de la Fondation CHU Sainte-Justine, Gabriel a pu avoir accès aux meilleurs soins spécialisés et technologies en traumatologie pédiatrique. 

Durant son séjour, des équipements comme l’appareil d’imagerie médicale mobile, le Licox, le doppler transcranien, le matelas RIK, le moniteur de CO2 expiré, ont fait partie de sa prise en charge. Tous ont été acquis grâce au Défi-Jeunesse.

2018 09 11 11183246 Photo By Arianne Bergeron Web
La Dre Marianne Beaudin et Gabriel en compagnie de ses parents, lors du lancement du Défi-Jeunesse | © Arianne Bergeron

Les traumas sont la première cause de mortalité chez les enfants. C’est dire à quel point la guérison de Gabriel constitue un grand succès de la médecine. Pour sa famille, c’est un véritable miracle. Mais ses séquelles montrent aussi la nécessité de faire plus pour la santé de nos enfants. 

Prouvée dans sa réadaptation, son extraordinaire détermination, il l’a aussi démontrée dans sa collecte de fonds de l’édition 2017-2018 du Défi‑Jeunesse : avec son frère Charles, ils ont amassé 16 000 $! 

Aujourd’hui, en tant que nouvel ambassadeur du Défi-Jeunesse, son rêve est que Sainte-Justine puisse pour tous les enfants traumatisés comme lui, continuer de multiplier les victoires. Et il vous invite à le faire avec lui. 

Bravo Gabriel pour ton engagement!