La refonte identitaire de la Fondation CHU Sainte-Justine, c’est bien plus qu’une nouvelle image, un nouveau logo, une nouvelle plateforme web. C’est un levier. Un levier puissant qui nous permet de continuer d’affirmer haut et fort l’impact direct de la philanthropie dans la vie de milliers d’enfants et de familles. Et qui laisse entrevoir un futur aux possibilités infinies. Entretien avec Maud Cohen, présidente et directrice générale de la Fondation CHU Sainte-Justine. 

Maud Cohen, pourquoi avoir choisi de renouveler l’image de la Fondation CHU Sainte-Justine à ce moment-ci? 

Je dirais, d’abord et avant tout, dans une optique de responsabilité. Nous venons tout juste de clore Plus mieux guérir, la plus grande campagne majeure de notre histoire. Nous avons aussi inauguré de nouveaux bâtiments ultramodernes. Ces opportunités uniques ont plus que jamais tourné les équipes de soins, de recherche et d’enseignement vers l’excellence. Et en tant que fondation, il est de notre devoir de s’arrimer à cette réalité nouvelle et d’incarner cette modernité qui teinte dorénavant notre centre hospitalier universitaire.  

Se Renouveler

Le CHU Sainte-Justine vit un moment charnière de son histoire.

Tout à fait, et les opportunités d’innovation n’ont jamais été aussi nombreuses. Grâce au soutien des donateurs de la Fondation CHU Sainte-Justine, nous avons déjà commencé à inaugurer des plateformes intégrées de soins, d’enseignement et de recherche qui auront des impacts transformateurs dans la vie des familles suivies ici. Nous devons contribuer à ces avancées en créant un pont entre le CHU Sainte-Justine et la communauté. C’est pourquoi il est essentiel de nous doter des meilleurs outils qui nous permettront de poursuivre et de faire grandir notre soutien envers les mères et les enfants.  

Concrètement, comment cette transformation s’opère-t-elle? 

Le virage identitaire  comprend donc un nouveau logo, une nouvelle plateforme numérique et de nouveaux outils de communication. À cela s’ajoute une transformation organisationnelle interne, qui nous permettra de maximiser notre impact philanthropique, de nous rapprocher de nos donateurs et de continuer de nous dépasser chaque jour davantage pour soutenir et faire rayonner le CHU Sainte-Justine.  

Il faut dire que la nouvelle image est une continuité de la précédente.  

Absolument. Notre ancienne image avait été créée en 1987, année de création de la Fondation. Elle nous a fort bien servi et il était tout à fait naturel de la renouveler sans la dénaturer complètement. Cette fois-ci toutefois, nous voulions être plus inclusif. Notre nouveau logo représente donc toujours le duo mère/enfant (les deux clientèles auxquelles se dédie notre institution), mais peut aussi bien être le père, l’accompagnateur, le soignant ou le donateur avec l’enfant. Ce sont toutes des figures centrales et essentielles à la poursuite de notre mission et nous avons porté une attention pointue à leur donner toute la place qu’elles méritent. L’expression dit que ça prend tout un village pour guérir un enfant. En philanthropie, c’est une chose qui fait écho chaque jour dans notre travail. 

Quels sont les défis à venir pour Fondation CHU Sainte-Justine? 

La philanthropie a un grand rôle à jouer pour soutenir les besoins énormes qu’imposent les avancées de notre époque. Par exemple, nous sommes à l’ère de la génomique. Il devient de plus en plus possible d’offrir aux  patients des traitements personnalisés moins invasifs et dont les conséquences seront moins lourdes sur leur santé et leur développement futurs. Nous avons aussi beaucoup plus d’outils qu’avant pour améliorer notre compréhension de nombreuses maladies rares. Ces innovations majeures sont toutefois coûteuses, et il ne serait pas possible pour les équipes du CHU Sainte-Justine de demeurer à l’avant-garde si elles ne pouvaient compter que sur les fonds publics comme seul soutien. En tant que fondation, notre défi consiste donc à maintenir un rythme qui permette à notre centre hospitalier d’avoir les moyens de ses plus grandes ambitions pour la santé des patients, tout en repensant l’avenir de manière responsable et rigoureuse. 

En tant que fondation, notre défi consiste donc à maintenir un rythme qui permette à notre centre hospitalier d’avoir les moyens de ses plus grandes ambitions pour la santé des patients, tout en repensant l’avenir de manière responsable et rigoureuse. 

Maud Cohen

Présidente et directrice générale
Fondation CHU Sainte-Justine

Le soutien de la communauté est donc plus que jamais essentiel. 

Il l’est, et nous nous faisons un mot d’ordre de toujours mieux répondre à ses besoins et attentes. Nous nous renouvelons en même temps qu’elle. Nous tendons l’oreille et nous mettons toute notre créativité à profit pour que l’ensemble de la communauté sache combien sa contribution, quel qu’en soit le montant, a un impact transformateur dans la vie des mères et des enfants du CHU Sainte-Justine. Et pour qu’ensemble nous puissions continuer de nous réinventer et d’aller encore plus loin. 

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse.