Aujourd’hui, en ce 3e Merciothon de la Fondation CHU Sainte-Justine, mon équipe et moi tenons à vous remercier, de vive voix et au plus grand nombre d’entre vous d’ici 17 h. Parce qu’entamer 2021 à vos côtés est un véritable privilège à nos yeux. L’année 2020 nous a toutes et tous mis au défi. Elle a aussi été sans précédent pour la Fondation qui, comme bien d’autres, n’a pas échappé aux contrecoups de cette pandémie. Mais à travers la tempête, vous avez été là. Et vous l’êtes toujours. Par votre présence, vous nous donnez bien plus que votre générosité : vous nous donnez littéralement la chance de continuer.

Du fond du cœur, merci d’y croire avec nous. Grâce au soutien de donateurs comme vous, qui avez contribué à la mise sur pied d’un Fonds d’urgence, des mesures exceptionnelles répondant à des besoins exceptionnels ont pu voir le jour.

Il a notamment été possible de bonifier l’offre de services en santé mentale, alors que la demande n’a cessé de croître au fil des derniers mois. Cela s’est entre autres traduit par une augmentation du soutien psychosocial afin d’aider les familles se présentant à l’urgence à faire face aux nombreux défis et à la détresse psychologique engendrés par la pandémie.

L’insécurité financière, qui vient aussi bien souvent avec le fait d’avoir un enfant malade, s’est pour de nombreuses familles encore plus fragilisée depuis mars. Pour elles, un soutien financier majoré a par ailleurs été déployé afin qu’elles puissent continuer d’assurer de nombreuses dépenses reliées à l’alimentation et à l’hébergement, entre autres.

En recherche, en plus de poursuivre le travail acharné pour répondre aux cas complexes provenant des quatre coins du Québec et demandant l’expertise unique de Sainte-Justine, tous se sont mobilisés pour faire avancer les connaissances liées à la COVID-19, tant chez l’adulte que l’enfant. Au total, plus de 40 projets de recherche reliés à la COVID-19 ont vu le jour.

Sans pouvoir les nommer tous, l’essai clinique pancanadien sur le plasma convalescent, mené par le Dr Philippe Bégin et son équipe, en collaboration avec Héma-Québec et 63 hôpitaux canadiens et étrangers, a été fort remarqué depuis mars, de même que les recherches du Dr Elie Haddad sur les possibles liens entre la COVID-19 et la maladie de Kawasaki, un syndrome inflammatoire infantile bien connu en pédiatrie.

S’il est une chose que la pandémie de COVID-19 nous a apprise, c’est que nous prenons collectivement aujourd’hui encore plus conscience de l’importance de la santé et de la recherche. En temps de crise, il est plus que jamais essentiel de se prouver qu’ensemble, nous sommes plus forts.

Les équipes de Sainte-Justine se démarquent, parce que des gens comme vous y croient avec eux. À Sainte-Justine, tout accomplissement mène à quelque chose de plus grand. Mais jamais sans vous. L’année 2020 en est la preuve la plus éloquente.

Seulement ensemble, nous pouvons aller jusqu’au bout. Au bout de cette crise sanitaire. Au bout des rêves et de la responsabilité de Sainte-Justine pour la santé des enfants.

En leur nom, merci de nous rester si fidèles et de prendre soin de notre plus grande richesse maintenant. Pour l’avenir.

Maud Cohen

Présidente et directrice générale