Aller au contenu

L’amour des enfants en héritage

Francine Lebel

« Les enfants ont toujours occupé une place importante dans mon cœur. Ils représentent notre avenir : ce sont eux qui bâtiront la société de demain. Et je sais qu’ils ne naissent pas tous avec la même chance. » 

Ayant travaillé pendant 35 ans auprès de la jeunesse en tant qu’orthopédagogue, Francine Lebel sait depuis longtemps qu’elle souhaite que son héritage contribue à transformer la vie des enfants, pour qui elle a toujours eu une profonde affection. Récemment, elle a choisi de faire un don d’assurance vie à la Fondation CHU Sainte-Justine, afin d’avoir un impact concret sur l’évolution de la santé pédiatrique. 

Quand on réfléchit à ce qu’on va laisser à notre décès, on pense souvent à notre cercle rapproché, à nos enfants. Mais je crois que c’est tout aussi important de penser à ce qu’on va redonner à la société. Qu’est-ce qu’on laisse, concrètement, pour que le futur soit meilleur pour les prochaines générations?
Francine Lebel DONATRICE ET MEMBRE DU FONDS DU FUTUR

Au cours de sa carrière, Mme Lebel a côtoyé de nombreux enfants évoluant avec des difficultés d’apprentissage et divers problèmes de santé mentale et physique. Elle mesure donc bien toute l’importance des soins d’excellence prodigués à Sainte-Justine et de l’accompagnement qui est offert aux enfants et à leur famille. Elle sait qu’intervenir durant l’enfance a plus d’impact qu’à n’importe quel autre moment de la vie pour préserver la santé à long terme.

« Quand j’écoute les nouvelles et que j’entends parler d’enfants maltraités ou avec des problèmes de santé, ça vient toujours me chercher. Je me dis : il faut donner les moyens à Sainte-Justine d’aider ces enfants-là, pour qu’ils puissent prendre leur envol et développer leur plein potentiel », souligne Mme Lebel. 

Inspirée par des gens de cœur 

La philanthropie fait partie de la vie de Francine Lebel depuis de nombreuses années. Mais c’est lorsque la maladie a frappé son époux, Raymond Charbonneau, en 2017, qu’elle a ressenti l’urgence de réfléchir plus sérieusement à son legs. Elle a d’ailleurs été grandement inspirée par la générosité de M. Charbonneau, qui tenait à donner une dimension humaine à son héritage, en lien avec son propre amour pour les enfants. 

« Raymond était enseignant de géographie, alors pour lui aussi, la jeunesse, c’était hyper important, raconte Mme Lebel. Il me disait toujours : «Moi, quand je vais partir, qu’est-ce que je vais laisser à la société?» À son décès, des bourses portant son nom ont été créées pour des étudiants en sciences de l’éducation. Et ça m’a inspirée à me dire : «Moi aussi, quand je vais mourir, j’aimerais laisser ma marque.» » 

Francine Lebel a également été touchée par sa rencontre avec une orthopédagogue du CHU Sainte-Justine quelques années plus tôt. Celle-ci lui avait alors témoigné de l’impact inestimable qu’a le personnel de Sainte-Justine dans la vie des enfants malades ou victimes de maltraitance. Dès lors, le désir de Mme Lebel de soutenir la mission de cette précieuse institution est devenu évident. 

Les gens qui travaillent à Sainte-Justine – que ce soit les médecins, les infirmières ou les travailleurs sociaux – ont à cœur le bien-être des enfants, comme moi. Alors j’ai confiance que mon don sera utilisé judicieusement pour avoir un impact direct sur la vie des enfants.
Francine Lebel DONATRICE ET MEMBRE DU FONDS DU FUTUR

En savoir plus sur le don par assurance vie 

Chaque année, plusieurs personnes comme Mme Lebel contribuent à bâtir un avenir en santé grâce à un don testamentaire ou d’assurance vie. Elles deviennent ainsi membres du Fonds du Futur. 

Planifier un don à la Fondation CHU Sainte-Justine, c’est poser un geste durable et optimiste qui a le pouvoir de changer la vie des enfants. C’est redonner ce qu’on a reçu de la vie et faire une différence significative pour un futur plus lumineux. 

Pour en savoir plus sur le don par testament ou assurance vie, ou tout autre type de don planifié, n’hésitez pas à communiquer avec Nathalie Gagnon, directrice, dons planifiés, et conseillère juridique au ngagnon@fondationstejustine.org ou au 514 345-4931, poste 6749. 

Autres histoires

Portrait|

La renaissance d’Élizabeth

Auteur: Fondation CHU Sainte-Justine
Portrait|

L’amour avec un grand A+

Auteur: Fondation CHU Sainte-Justine
Mon histoire|

L’espoir d’un avenir lumineux pour mes enfants 

Auteur: Emily, maman de Lou, Paul et Jules
Mon histoire|

Le temps d’un détour au grand village

Auteur: Marie-Fée Pellerin, patiente du CHU Sainte-Justine et ambassadrice du Grand sapin de Sainte-Justine
Menu