Filtrer par :
Fondation CHU Sainte-Justine

Donner : un geste de cœur, mais qui peut aussi passer par la tête. On vous présente aujourd’hui un donateur de la Fondation, qui a accepté de nous partager ses conseils pour planifier le volet philanthropique de nos finances.

Fondation CHU Sainte-Justine

C’est à bord d’un autobus qui transportait des travailleurs de l’Île-des-Sœurs au centre-ville de Montréal que les deux professionnels se sont rencontrés. Passionnés de lecture, Christian et Benoit échangeaient sur les livres agrémentant leur parcours. Puis ça a cliqué. Aujourd’hui, 25 ans plus tard et à la mémoire de cette journée, ils font ensemble le choix du don planifié.

Fondation CHU Sainte-Justine

Des jeunes pour des jeunes : le Grand sapin jeunesse rassemble les écoles privées du Québec autour de la grande famille du CHU Sainte-Justine.

Céline Dion, marraine du CHU Sainte-Justine

En cette Journée nationale de la philanthropie, j’aimerais remercier ceux et celles qui se portent à la défense de la santé des enfants. Parce qu’au-delà de la pandémie, avec le CHU Sainte-Justine, nous pouvons continuer de bâtir grand. Ensemble.

Mon histoire  

(Sur)vivre

Fondation CHU Sainte-Justine

10 ans. C’est l’espérance de vie qu’on a donnée à Yannik, qui se bat depuis sa naissance pour déjouer les pronostics et vivre une vie normale.

Vickie Arsenault, patiente de Sainte-Justine

Une jeune femme de 15 ans qui perd 45 livres, c’est normal? On me demandait des trucs. Je ne répondais pas, mais j’aurais tellement aimé crier : « je ne vais pas bien ».

Fondation CHU Sainte-Justine

Vous a-t-on déjà dit de suivre votre intuition? Celle de Marie-Pier, jumelée à vos dons, a permis de sauver sa fille avant sa naissance. À sa 20e semaine de grossesse, Marie-Pier apprend qu’Emmy a une accumulation de liquide lymphatique autour de ses poumons.

Fondation CHU Sainte-Justine

Camille vient tout juste d’avoir treize ans et déjà, elle a trois cœurs à son actif. Atteinte d’une cardiomyopathie dilatée depuis la naissance, elle a eu recours, alors qu'elle étaient en attente d'une greffe, au cœur de Berlin, une technologie révolutionnaire ayant sauvé des centaines de jeunes vies à Sainte-Justine. Puis en avril 2020, elle a reçu son troisième cœur, le vrai, le bon.