Je viens d’une grande famille. De celles qui s’entraident, qui se serrent les coudes quand les temps sont durs. Qui ne laissent jamais tomber. Ça me réconforte d’y penser en ces temps de COVID-19. Malgré ce qui nous déchire actuellement, j’aime me dire qu’il y aura toujours des gens comme vous et moi pour garder le fort, un petit geste à la fois. Et de ça, on peut être vraiment fier.

Tout le monde a un fort à protéger. Mon fort, ma cause à moi, en tant que mère et en tant que fille d’une fratrie de 14, ce sont les enfants. Leur santé, leur avenir. Depuis toujours. Ils sont les plus beaux cadeaux que la vie puisse nous donner et il faut en prendre soin. Cette pandémie nous le révèle plus que jamais.

Mes enfants sont en santé. Je suis consciente de cette chance immense. Personne ne veut avoir à se rendre à l’hôpital avec son enfant, mais si la vie bascule, on sait où aller. Et c’est ici, à Sainte-Justine.

Pour moi, Sainte-Justine, c’est le phare qu’on ne perdra jamais de vue. Même quand la tempête balaie toutes nos certitudes. Sainte-Justine, c’est une famille qui se tient et sur qui on peut compter pour éclairer notre route. Parce que devant, il y aura toujours des enfants à soigner et à faire grandir. Peu importe le temps qu’il fait dehors.

Aujourd’hui, en cette Journée nationale de la philanthropie, je veux vous remercier de choisir les enfants avec moi. Étrangement, pendant que le monde entier se distancie, la pandémie nous relie plus que jamais les uns aux autres. Elle nous démontre combien chacune de nos actions, chacun de nos choix, a un impact sur ceux qui nous entourent. Qu’on les connaisse ou non.

Quand vous vous engagez aujourd’hui avec Sainte-Justine, votre impact est réel. Vous posez des pierres pour assurer l’avenir des enfants d’aujourd’hui et des générations futures. Et ça, ça n’a pas de prix.

Céline Dion

Celine Et Famille De Sainte Justine
© Olivier Samson Arcand / OSA / Feeling
Celine Et Famille De Sainte Justine 3
© Olivier Samson Arcand / OSA / Feeling

Très tôt dans ma vie, avant même d’avoir des enfants, j’ai compris combien investir en pédiatrie pouvait être porteur d’avenir et d’espoir. Il y a près de 30 ans, ma nièce Karine, soignée ici à Sainte-Justine, s’éteignait à l’âge de 16 ans après un long combat contre la fibrose kystique.

Karine
Céline et sa nièce, Karine.

Chaque fois que j’y reviens depuis son départ, je constate de mes propres yeux à quel point la recherche y est vive, à quel point les avancées y sont extraordinaires et comment les équipes ici continuent de mettre l’humain sur le même pied d’égalité que l’excellence.

Tout ça est possible parce que des gens comme vous sont là derrière pour soutenir leurs plus grandes idées.

Aujourd’hui, je pense aux autres patients comme ma Karine et je me dis : qu’est-ce que ce sera d’être un enfant malade, de recevoir des soins et de grandir dans 30 ans d’ici? Quelle sera notre rétrospective?

Je ne lis pas l’avenir, mais je peux vous dire que la médecine pédiatrique fait des pas de géant en ce moment. Ça avance. Pour vrai. Et ça n’a jamais été aussi vite. Ce qu’on promet aux enfants et aux familles d’aujourd’hui et de demain est grandiose. Et c’est seulement avec notre aide, la mienne et la vôtre, que Sainte-Justine peut faire partie de ce grandiose-là.

Du fond du cœur, merci d’être là. Même le plus petit don est important. Merci de voir aussi loin que moi, avec les équipes et les familles de Sainte-Justine. Merci de choisir la santé des enfants. Maintenant. Pour demain.

Parce qu’en 2020, choisir Sainte-Justine comme un fort à protéger, c’est choisir ensemble de nous élever en tant que société. Un petit geste à la fois.

Bonne Journée nationale de la philanthropie!

Céline